Biotox à la Pitié-Salpêtrière : l'alerte hospitalière est bien rodée

Biotox à la Pitié-Salpêtrière : l'alerte hospitalière est bien rodée

25.10.2001
Après une semaine de ruée vers le pavillon Laveran, c'est l'heure de la décrue et d'un premier bilan pour le service des maladies infectieuses et tropicales de l'hôpital de la Pitié-Salpêtrière, l'un des deux centres parisiens de référence du plan Biotox. Le système d'alerte hospitalière semble désormais rodé, estime le Pr François Bricaire. Des améliorations restent toutefois à apporter, par exemple pour la gestion des analyses biologiques des poudres suspectes.
  • 1276504562F_Img73694.jpg
  • 1276504562F_Img73695.jpg

Lundi 15 octobre, 12 h 45. Le téléphone sonne chez le Dr François Bossi, au service des maladies infectieuses de la Pitié-Salpêtrière. C'est le patron des urgences qui signale l'arrivée de personnes ayant été en contact avec des poudres blanches suspectes. Les premières. « Ce jour-là, elles seront 36 à être convoyées par les sapeurs-pompiers et le SAMU,...

Ce contenu est réservé aux abonnés

Déjà inscrit ?

Déjà abonné ?

Activez votre compte abonné

pour bénéficier des exclusivités web incluses dans votre abonnement.

Pas encore abonné ?

Abonnez-vous et bénéficiez de l’offre liberté : 1 an au journal Le Quotidien du Médecin
  • un accès illimité à l’actualité en continu sur le site ;
  • le journal en version numérique ;
  • les newsletters et les alertes personnalisées ;
  • la possibilité de commenter les articles de la rédaction, échanger entre confrères, participer aux débats...
  • lignes d’annonces gratuites (selon abonnement)

Commentez

Vous devez être inscrit ou abonné pour commenter un article et réagir. Pour rappel, la publication des commentaires est réservée aux professionnels de santé.

A la une

add

Dans un bourg breton, infirmiers, pharmacien, kiné... se mobilisent avec la mairie pour recruter un médecin

Plénée-Jugon

Comme beaucoup de communes françaises, Plénée-Jugon, bourg des Côtes d'Armor de 2 500 âmes, est à la recherche de médecins. La municipalité... 14

Cancer du sein : l'INCa et l'ANSM recommandent d'éviter le docétaxel

inca

Dans le prolongement du courrier qui a été adressé aux oncologues le 15 février 2017 l’agence nationale de sécurité du médicament et des... 1

Un médecin agressé aux urgences de Soissons se fait fracturer une jambe

soissons

Un praticien du centre hospitalier de Soissons a été agressé ce samedi 18 février vers 7 heures aux urgences de l'hôpital, relate le... 5

A découvrir
l'annuaire du-diu
GUIDE PHARMA SANTE

Le Guide Pharma Santé regroupe l’ensemble des informations et points de contacts des entreprises du monde de la Santé.

Consulter
imageagenda

Retrouvez tous les évènements
et congrès à venir

Consulter