Le quotidien du médecin en page d'accueil | Le Quotidien en favoris | Toute l'actu | Aide | Flux RSS

lequotidiendumedecin.fr
CAMILLE  FREISZ Mon compte Déconnexion

Mon compte


Contacter le Service Client du Quotidien du Médecin
1 rue Augustine Variot - CS 80004 - 92245 MALAKOFF CEDEX
Tel: 01 73 28 12 93
Email : abonnements@lequotidiendumedecin.fr
 
menu
 

Tests de grossesse en supermarchés, lentilles sans prescription : les inquiétudes du CNPS

 27/11/2013
Archiver    Imprimer  Envoyer par email
 

Le Centre national des professions de santé (CNPS) vient d’écrire à la ministre de la Santé pour la mettre en garde contre le risque de démédicalisation du secteur de la santé que pourrait entraîner le projet de loi sur la consommation, qui doit être examiné en 2e lecture par l’Assemblée nationale à partir du 9 décembre.

Dans le collimateur du Centre, la suppression de la prescription médicale obligatoire pour les lentilles de contact, prévue par le texte de loi. Pour Philippe Gaertner, président du CNPS, « des précautions élémentaires s’imposent, comme celle de s’assurer que le patient n’est pas porteur d’une pathologie qui contre-indiquerait leur utilisation ».

Marchandisation de la santé ?

Même chose pour la vente de tests de grossesse en supermarchés, qui privera les femmes « des conseils indispensables qui doivent permettre de les orienter vers une pilule du lendemain, et de les conduire dans le parcours de soins ». Le CNPS prévient : « le code du commerce n’est pas le code de la santé ».

Pour Philippe Gaertner, ces initiatives législatives comportent des dangers pour la santé des patients, et sont « en totale incohérence avec le déploiement de la future stratégie nationale de santé ».

Le CNPS demande à Marisol Touraine « d’intervenir pour modifier ce texte avant qu’il ne soit trop tard, afin de protéger les patients de cette dérive ».

› H.S.R.

 
Les Commentaires | 3 commentaires
 
Le 29/11/2013 à 08h52
Profession : Médecin
« Vu la quantité d'ordonnance de tests demandées par téléphone "pour être remboursée" cherchées par un tiers, ou envoyées par courrier ou fax au labo, sans jamais voir la patiente qui va directement voir le gynéco ...Oui, d'accord pour les tests en supermarché. »
Le 30/11/2013 à 00h49
Profession : Médecin
« Moi je vois les patientes, ou je ne prescris pas... »
Le 27/11/2013 à 21h42
Profession : Médecin
« En principe, lorsqu'un test de grossesse est nécessaire, le recours à la pilule du lendemain est trop tardif. Ou quelque chose m'aurait échappé ? »

Publier un nouveau commentaire

Règles de contributionLire les règles de contribution
 
 
Au milieu

Dossiers

Vies de médecin Portraits

Du 25 au 27 septembre Les Entretiens de Bichat 2014

COMMENT ALLEZ-VOUS DOCTEUR ? La santé des médecins

Commentaire

30/11/2013 à 01h49
« Moi je vois les patientes, ou je ne prescris...
29/11/2013 à 09h52
« Vu la quantité d'ordonnance de tests demandées...
27/11/2013 à 22h42
« En principe, lorsqu'un test de grossesse est...
Publicité
 
Droite
Publicité

Fiche pratique PAI

Objectif Installation

Application du Quotidien du MÉdecin

Spécial médecin

i-Congrès médical
Les congrès médicaux à ne pas manquer ...
> Découvrir l’application

 

pave-permanent-v2c.jpg

Enquête Flash

F. van Roekeghem va quitter la CNAM, attendez-vous du changement ?

eFMC

 
 
ALCOOL ET ASSOCIéS
 
Par le Dr Philippe CASTERA

L'Annuaire des DUDIU

 
carte-loisirs.png
Publicité
 
Pied de page
Publicité
Afin de vous garantir un service optimal, le Quotidien du Médecin collecte des données personnelles vous concernant. Ces données font l’objet d’un traitement informatisé déclaré auprès de la CNIL. Conformément à la loi « Informatique et Libertés » du 6 janvier 1978, vous disposez d’un droit d'accès, de rectification et de suppression, pour motifs légitimes, sur ces informations. Sauf opposition préalable de votre part, ces données sont également utilisées afin de vous faire profiter des offres dédiées du Quotidien du Médecin et de ses Partenaires.