Le quotidien du médecin en page d'accueil | Le Quotidien en favoris | Toute l'actu | Aide | Flux RSS

 

Médicaments : vente de faux Viagra sur le site Internet piraté d’une pharmacie

 22/02/2013
  Imprimer  Envoyer par email
 

Alors que le Conseil d’État a avalisé depuis le 14 février la vente en ligne de médicaments à prescription facultative, la chambre syndicale des pharmaciens de Gironde (CSPG) vient de déposer plainte auprès du procureur de Bordeaux pour exercice illégal de la pharmacie, après le détournement du site Internet d’une officine du cru.

C’est le coup de fil d’un patient qui a révélé le pot aux roses. Habitant des Vosges, l’homme était sur le point d’acheter en ligne une boîte de 260 cachets de pseudo-Viagra. Au vu du prix étonnamment bas, il composa le numéro de téléphone affiché sur la page Web… et tomba sur un pharmacien éberlué. De simple vitrine informative, le site Internet a été transformé en fonds frauduleux d’e-commerce.

Le site pirate « présente le nom d’une pharmacie française et un drapeau français, a expliqué à la presse locale Thierry Guillaume, président de la CSPG. […] Cette affaire montre les carences actuelles en matière de sécurité de la vente de médicaments en ligne ». L’enquête suit son cours.

› A.B.-I.

 
Les Commentaires | 1 commentaires
 
Le 23/02/2013 à 00h22
« 260 comprimés pourquoi si peu ? Parce que : quand on aime on ne compte pas ! »

Publier un nouveau commentaire

Vous devez être inscrit pour commenter cet article et réagir à un commentaire.
 
 
Publicité
 
Publicité

Fiche pratique PAI

Objectif Installation

Santran - Sans Lien Apparent

Application du Quotidien du MÉdecin

Spécial médecin

i-Congrès médical
Les congrès médicaux à ne pas manquer ...
> Découvrir l’application

 

pave-permanent-v2c.jpg

Enquête Flash

Ebola : vos patients sont-ils inquiets ?

eFMC

 
 
ALCOOL ET ASSOCIéS
 
Par le Dr Philippe CASTERA

L'Annuaire des DUDIU

 
carte-loisirs.png
 
Publicité
Afin de vous garantir un service optimal, le Quotidien du Médecin collecte des données personnelles vous concernant. Ces données font l’objet d’un traitement informatisé déclaré auprès de la CNIL. Conformément à la loi « Informatique et Libertés » du 6 janvier 1978, vous disposez d’un droit d'accès, de rectification et de suppression, pour motifs légitimes, sur ces informations. Sauf opposition préalable de votre part, ces données sont également utilisées afin de vous faire profiter des offres dédiées du Quotidien du Médecin et de ses Partenaires.